Comment déclencher une mise bas chez la chienne ?

Pourquoi provoquer un accouchement ?

Il existe diverses raisons pour lesquelles on peut choisir de provoquer l’accouchement chez sa chienne. La raison la plus courante est due au retard du barrage (mère). Il n’est pas rare que les chiens dépassent d’un jour ou deux leur date d’accouchement prévue, mais pas plus longtemps que cela et l’éleveur peut choisir d’induire. 

Une autre raison de l’induction pourrait être si la mère a une grande portée et a du mal à les mettre tous naturellement au monde. Dans ce cas, une intervention sous forme d’induction peut aider à sauver à la fois la mère et ses chiots.

Les chiots nés par travail provoqué ne courent pas un risque plus élevé de complications que ceux nés par voie vaginale. En fait, dans certains cas, le déclenchement du travail peut être moins stressant pour la mère et ses chiots.

Quand provoquer une naissance ?

Quand induire une naissance chez la chienne est déterminé par plusieurs facteurs. L’âge du chien, le nombre de chiots et la santé de la mère sont tous des considérations importantes. De plus, la météo peut être un facteur pour décider quand déclencher le travail.

Pour la plupart des chiennes, il est recommandé d’attendre qu’elles aient au moins 60 jours de gestation avant de déclencher le travail. Cependant, si la chienne porte plusieurs chiots ou est plus âgée que la moyenne, l’induction peut être nécessaire dès 58 jours de gestation. Si la mère est en bonne santé et qu’il n’y a pas de complications avec la grossesse, le déclenchement du travail ne devrait présenter aucun risque pour elle ou ses chiots.

La météo peut également jouer un rôle dans le moment de provoquer une naissance. S’il fait extrêmement chaud ou froid à l’extérieur, il peut être préférable d’attendre que les conditions soient plus favorables à la mise bas.

Méthodes d'induction

La mise bas est le processus de donner naissance à des chiots. Cela peut être un processus difficile et dangereux à la fois pour la mère et les chiots, il est donc important d’être bien préparé avant de commencer.

Il existe plusieurs méthodes différentes qui peuvent être utilisées pour induire la mise bas, mais la méthode la plus courante et la plus efficace consiste à utiliser des hormones. Les hormones peuvent être administrées par voie orale ou par injection, et elles stimulent l’utérus et aident la mère à faire sortir les chiots.

Une autre méthode courante d’induction est la rupture artificielle des membranes (ARM). Il s’agit de casser le sac qui entoure les chiots afin de déclencher des contractions et de les aider à naître plus rapidement.

Quelle que soit la méthode que vous choisissez, il est important de vous assurer que vous avez un vétérinaire à portée de main qui peut vous aider en cas de complications pouvant survenir.

Risques et dangers

En ce qui concerne la mise bas, il existe quelques risques et dangers dont les propriétaires d’animaux doivent être conscients. Le premier est le risque d’infection. Si la zone autour de la vulve n’est pas propre, des bactéries peuvent pénétrer dans l’utérus et provoquer une infection. Cela peut entraîner de graves problèmes de santé pour la mère et ses chiots.

Un autre risque est celui des blessures. La mère peut déchirer son vagin ou son périnée (la zone située entre l’ouverture vaginale et l’anus) pendant l’accouchement. Si cela se produit, elle aura besoin de soins vétérinaires immédiats.

Enfin, il y a toujours le risque que quelque chose tourne mal pendant le travail et l’accouchement. Si la mère commence à saigner abondamment ou a des difficultés à accoucher, elle aura besoin de soins vétérinaires d’urgence.

Conclusion

Lorsque viendra le temps pour votre chien d’avoir des chiots, vous voudrez être préparé. Ce guide vous montrera comment provoquer la mise bas chez la chienne.

La première étape consiste à prendre la température de votre chien. Vous aurez besoin d’un thermomètre rectal pour cela. Insérez le thermomètre dans le rectum de votre chien et laissez-le pendant trois minutes. Lorsque vous le retirez, vérifiez la lecture. Si sa température est inférieure à 37,7 degrés, elle n’est pas prête à mettre bas. Si sa température est supérieure à 38,8 degrés, elle est prête à mettre bas.

L’étape suivante consiste à surveiller d’autres signes indiquant qu’elle est prête à mettre bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *